AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

taryn ∆ anything could happen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


« Invité »
Invité


MessageSujet: taryn ∆ anything could happen Mer 20 Fév - 11:07



taryn savannah cotter
you show the lights that stop me turn to stone
✖ NOM(S): Cotter. ✖ PRÉNOM(S): Taryn Savannah. ✖ ÂGE: 20 ans. ✖ LIEU ET DATE DE NAISSANCE: 21 février 1993 à Brisbane en Australie ✖ METIER: Étudiante et vendeuse dans une boutique de surf. ✖ ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle. ✖ SITUATION CIVILE: En couple. ✖ QUALITÉS: Gentille, naturelle, spontanée, sportive, dynamique, mystérieuse. ✖ DÉFAUTS: Franche, blessante, infidèle, têtue, rebelle. ✖ GROUPE: Like Peter. ✖ COPYRIGHT: Tumblr.

elle se tripote les cheveux lorsqu'elle est stressée, sans même s'en rendre compte ◮ elle est incapable de garder du vernis sur ses ongles, ça la stresse alors elle le déchiquette avec ses dents ◮ lorsqu'elle n'a pas le moral, elle attrape sa planche de surf ou s'installe devant son piano ou sa guitare ◮ quand elle se dispute avec son copain, elle arrête totalement de parler pour le laisser hurler et s'enferme dans la salle de bain ◮ c'est une fétichiste des bracelets brésiliens, elle les fait elle-même ◮ elle a du mal à s'endormir si elle ou quelqu'un d'autre ne regarde pas sous son lit ◮ elle adore regarder des films d'épouvante car elle sait d'avance qu'elle va hurler de peur et que ça va finalement la faire rire ◮ elle repousse toujours tout au lendemain, même si c'est important ◮ c'est une grande fan de thé, elle en boit à longueur de journées ◮ elle est convaincue que son attrape-rêve l'empêche réellement de faire des cauchemars.


◮ Quel était votre rêve le plus fou lorsque vous étiez enfant?
Quand j'étais plus jeune, mon rêve le plus fou était que ma mère m'annonce que j'avais été adoptée, et qu'en réalité j'étais issue d'une famille de sorcier. Vous savez ? Jeter des sorts, avoir une baguette magique,... Tout ça, ça me faisait rêver. Et pour tout avouer, j'ai longtemps été convaincue d'en être réellement une. Je n'imaginais pas une seule seconde, être banale et ne ressembler, ne serait-ce qu'un peu, aux autres.

◮ Quel est LE truc que vous faisiez enfant et que vous ne pouvez plus faire maintenant?
Je ne peux plus passer mes journées entières à ne rien faire. Vous savez: regarder la télé, grimper dans les arbres pour y rester perchée durant des heures, courir sans avoir peur de tomber... Même si j'essaie un maximum de profiter de ma vie, je ne peux plus faire toutes ces choses quand bon me semble. Et pourtant, quand je n'étais encore qu'une petite gamine, j'avais l'impression que c'était ça la vie. Que c'était toutes ces petites choses que j'aimais tant et que j'adore toujours.

◮ Ça veut dire quoi être adulte exactement pour vous?
Être adulte, c'est devoir renoncer à une part d'enfance pour affronter la réalité des choses, aussi dure soit elle. C'est accepter de voir le monde tel qu'il est, impitoyable et barbare. C'est ne plus pouvoir se faire d'illusions, devoir assumer ses responsabilités. Être adulte c'est aussi se prendre en main et apprendre à se passer des autres. C'est renoncer à certains de ses rêves pour garder les pieds sur Terre. C'est oublier qu'un jour, on a tous rigolé pour des futilités et qu'on a tous tant aimé jouer.

◮ Une petite anecdote, peut-être? & une phrase fétiche?
Je me souviendrais toujours de ce jour où, âgée de tout juste 18 ans, ma mère m'avait fait une leçon de morale, prétendant que j'étais immature et que je me comportais encore comme une enfant. Elle était furieuse et moi, j'étais ravie. J'ai jamais voulu grandir et ça l'a toujours sensiblement gêné. J'avais tenté de lui expliquer que j'étais fière d'être encore une enfant, elle trouvait ça totalement inouï. J'imagine que c'est l'une des raisons pour laquelle nos rapports ont souvent été électriques. Ma phrase est: « vivre tant qu'il en est encore temps ». On sait tous que la vie est bien trop courte. Néanmoins, certaines personnes en sont plus conscientes que d'autres. En gros, ça me rappelle de ne jamais me fixer de limites, pour ne jamais avoir à regretter le moindre détail de ma vie.


✖ PSEUDO: ROMS. ✖ AGE: 18 ans. ✖ COMMENT AS TU CONNU LE FORUM : Bazzart. ✖ QU'EN PENSES-TU ?: Il est absolument magnifique !✖ DEDICACES: A tout le monde ? Ahah.

Code:
<taken>GILLIAN ZINSER</taken>[color=black] ∞[/color] taryn s. cotter


Dernière édition par Taryn S. Cotter le Jeu 21 Fév - 0:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Mer 20 Fév - 11:07

L'histoire de votre personnage, à présenter sous la forme que vous désirez en une quarantaine de lignes minimum.

Le bruit des vagues qui se fracassent sur les rochers, caresse délicatement mes oreilles. C'est le son que je préfère au monde, celui qui m'est le plus agréable. Je ne sais même pas depuis combien de temps je suis assise au bord de cette falaise. Des minutes, des heures, peut-être même des jours, je m'en fiche. Lentement, j'ouvre les yeux, m'apercevant que le crépuscule a envahit le ciel. Le panorama qui s'offre à mes yeux est absolument éblouissant, je pourrais passer ma vie à le contempler. L’Australie est un pays tellement magnifique bourré de richesses incroyables. Je me surprends à penser aux autres filles de seize ans, qui doivent certainement se préparer pour sortir boire un verre. Je n'ai jamais été comme les autres, jamais. Déjà gamine, alors que toutes préféraient se maquiller comme leurs mamans et mettre de jolies robes, je préférais grimper dans les arbres et me faire des bleus aux genoux. Oui, je crois que j'ai toujours un peu été un garçon manqué. A moins que ce ne soit elles les pimbêches... Mais au pire, je m'en fous littéralement. Au contraire, être différente me convient parfaitement. Délicatement, je referme les paupières, laissant mon esprit vagabonder au rythme des vagues. Le vent fait virevolter mes cheveux blonds dans tout les sens, sensation très plaisante. J'ai beau avoir seize ans, j'ai encore l'impression d'en avoir cinq. Et ce n'est pas plus mal comme ça, je refuse de grandir. Être juvénile me convient trop pour abandonner ce monde de rêves et merveilles.



Tout les soirs, après les cours, je retourne à la falaise et m'assieds pour contempler la somptueuse vue. Cette habitude à le don de mettre ma mère en rogne. Elle ne supporte pas que je puisse être aussi désinvolte et insouciante. Cependant, plus elle s'énerve, et plus ça m'amuse d'y aller. Avec ma mère, c'est un conflit permanent. Nous sommes le jour et la nuit, le blanc et le noir. Inconsciemment, je me surprends à penser au décès de mon père. J'avais huit ans quand il nous a quitté d'un cancer des poumons. Depuis ce jour, ma mère s'est transformé en une femme froide et sans vie, uniquement préoccupée par son boulot d'architecte. C'est aussi à partir de ce jour, que notre relation est devenue plus que conflictuelle. Mes yeux se perdent dans le vague, submergée par les souvenirs et l'émotion. Comme souvent, le vent siffle intensément dans mes oreilles. A un tel point, que je n'entends même pas la personne qui marche dans ma direction. « Bonjour. C'est étonnant de voir quelqu'un traîner dans le coin » me dit-on alors. Surprise, je tourne la tête pour découvrir qui ose venir perturber ma tranquillité. Je découvre alors un jeune homme brun, grand et sans doute légèrement plus âgé que moi. Ne prenant pas la peine de répondre, je fixe à nouveau mon regard sur l'horizon. Néanmoins, sans même le voir, je sens qu'il ne bouge pas et qu'il reste planté à côté de moi. « Je peux m'asseoir ? » me demande-t-il, serein. Sans le moindre mot, je hoche la tête puis le regarde s'asseoir près de moi. Solitaire dans l'âme, je ne prête pas spécialement attention à lui. « Alors, qu'est-ce que tu fais toute seule ici ? » me questionne-t-il à nouveau. Visiblement, il a envie de me parler, alors que ce n'est pas mon cas. Je soupire lentement, apparemment je n'ai pas d'autre choix que de lui répondre. « J'aime bien traîner dans le coin. La mer, les vagues, l'air frais... Pas besoin de te faire un dessin, j'aime bien ça. » je lâche. Je ne sais pas parler aux gens, la plupart ne sont que des moutons et ne m'intéressent pas. Je ne vois pas pourquoi ce garçon ferait exception. « Je vois, c'est vrai que la vue est saisissante. Je ne connaissais pas cet endroit. Tu en veux une ? » me propose-t-il en sortant son paquet de cigarettes de la poche de son blouson. Soudainement, ma gorge se serre et je me renferme. « Non. » je marmonne. Qu'est-ce que ce mec fait ici à empiéter sur mon espace vital, et en m'intoxiquant avec sa fumée de cigarette ? Le silence s'installe à nouveau, et je replonge dans mes pensées. Si je m'efforce à ne pas avoir d'amis au lycée, ce n'est pas pour qu'un fumeur intempestif et trop sociable vienne m'emmerder aux falaises. Mais évidemment, je ne dis rien. Soudain, je me lève, agacée par sa présence. « Eh attends ! Tu pars ? J'ai été enchanté de te rencontrer. Peut-être qu'on se recroisera dans le coin ? Je suis nouveau en ville, je m'appelle Angus. » déballe-t-il en se levant à son tour. Ce mec a vraiment de l'audace. « Peut-être. Moi c'est Taryn. » je réponds brusquement. Sans plus attendre, je pars, le laissant perplexe. Si il croit qu'il va devenir pote avec moi, il se fourre le doigt dans l'œil.



Le lycée est un véritable supplice pour moi. Selon de grands psychologues, les adolescents ont besoin d'avoir un sentiment d'appartenance à un groupe quelconque pour s'épanouir et se rassurer. Pour moi, c'est le contraire. J'éprouve le besoin et l'envie de n'appartenir à aucun clan ni à personne. Au risque de paraître hautaine, je juge les autres totalement inintéressants. Leurs exploits de beuveries me font pitié, leurs histoires de cœur sont barbantes et leur passion intarissable de shopping m'ennuie. J'ai toujours eu l'habitude d'être solitaire et cela me convient. Du moins, c'était le cas avant. Depuis quelques semaines, le petit nouveau que j'ai rencontré aux falaises, Angus, ne me décolle pas d'une semelle. Par chance, j'ai eu l'occasion de découvrir qu'il était plutôt différent lui aussi. Ou du moins, il me ressemble. La plupart du temps, on se retrouve à l'endroit de notre rencontre où chez l'un d'entre nous pour écouter de vieux disques et critiquer les autres élèves du lycée. Je ne peux nier que j'apprécie sa compagnie. Mais je crois que celle qui en est le plus ravie, c'est ma mère. L'idée que j'ai un ami l'enchante, à un tel point que je la soupçonne de songer à m'envoyer vivre là-bas. Mais cela n'empêche cependant pas, que le lycée reste et restera toujours un sacré calvaire. Je m'acharne sur mon cadenas qui refuse d'ouvrir mon casier. Fait chier, je vais être en retard en cours. Puis soudain, je sens deux mains agripper ma taille pour m'infliger des chatouilles. Angus. « Bonjour mademoisele Cotter. Visiblement, vous vous battez encore avec votre cadenas. » s'exclame-t-il enjoué. Parfois, il m'agace à toujours être d'humeur radieuse. C'est épuisant. « Ah oui, tu crois ? Laisse tomber, ça me gave. Tu sais quoi ? Je m'en fous, je vais pas en cours et puis voilà ! » je râle en agitant mes mains dans tout les sens. Je décèle un petit sourire moqueur au coin de ses lèvres, qu'il tente d'effacer, en vain. Il passe son bras sur mes épaules. « Eh bien puisque aujourd'hui tu as décidé de sécher tes cours, suis moi. On va aller manger un morceau ! » décide-t-il. L'idée semble tellement le ravir que je n'ose pas gâcher sa joie, et accepte. C'est comme ça comme je me suis retrouvée en couple avec Angus...



« Pourquoi a-t-on quitté l'Australie au juste ? Je veux dire... On était bien là-bas aussi non ? Tu n'aurais pas préféré y rester ? ». Je suis allongée, la tête posée sur le torse d'Angus et je le bombarde de questions. Cela fait maintenant plus de deux ans que nous sommes ensemble. Je crois qu'on peut appeler ça de l'amour... Ses doigts caressent affectueusement mes cheveux, comme pour me rassurer. « Ne te poses pas autant de questions, ton cerveau va imploser. Oui j'aime l'Australie mais j'aime aussi Cape Cod. Puis après le décès de ta mère, ça me semble logique que tu veuilles pas rester là-bas. Dis toi que c'est un nouveau départ. » répond-il en chuchotant. Il est vrai qu'après un tel drame, je n'envisageais pas de vivre là où elle vivait. J'ai eu besoin de changer d'air. C'est comme ça qu'on s'est retrouvés à emménager à Cape Cod, loin de chez nous. Soudain, je me relève et plonge mon regard dans le sien. « Je ne veux plus me prendre la tête. Terminé les responsabilités et les limites. C'est vrai, la vie est bien trop courte ! Désormais, je ferais ce que bon me semble quitte à commettre des erreurs. Je veux profiter de ma vie car on ne peut pas savoir quand est-ce qu'elle va se terminer. » je déballe à toute vitesse. Un nouveau départ ? Je dirais plutôt un changement de vie.


Dernière édition par Taryn S. Cotter le Ven 22 Fév - 1:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

E-Saul P. Carstairs

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 145

๑ Ses amours : en couple, mais c'est vachement compliqué toutes ces histoires, d'autant qu'il n'est pas le plus chanceux à ce niveau-là.

๑ Son emploi : architecte nautique, l'appel du large se fait aussi prenant que libérateur pour lui.

๑ Disponibilité pour rp : ouvert aux demandes, 2/2 alors dépêche toi.


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Mer 20 Fév - 11:23

BIENVENUE
bonne chance pour ta fiche x)

Si tu as des questions, n'hésite pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Mer 20 Fév - 11:25

Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas

Eden G. Wright

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 66

๑ Ses amours : erreur 404 : page introuvable.

๑ Son emploi : Journaliste qui souhaite devenir présentatrice du journal télévisé sur une grande chaîne nationale. L'espoir fait vivre, non ?

๑ Disponibilité pour rp : Libre comme l'air, demandez-moi :)


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Mer 20 Fév - 22:23

Bienvenue parmi nouuus I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 0:07

Merci Eden I love you
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 2:14

Bienvenuuuuuuuue I love you
Revenir en haut Aller en bas

Leïa-Rain M. D.-Pond

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 174

๑ Ses amours : célibataire, elle foire toujours tout et particulièrement niveau coeur.

๑ Son emploi : serveuse dans un bar miteux. A croire que son oncle avait raison en la traitant de bonne à rien.

๑ Disponibilité pour rp : 2/2 rp de libres


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 4:27

    BIENVENUE SUR TPPC
    Bon courage pour ta fichette! Et puis, si tu as le moindre soucis: n'hésite surtout pas!



_________________

« collecting jar of hearts »
Between the lines of fear and blame, and you begin to wonder why you came... Where did I go wrong? Somewhere along in the bitterness... And I would have stayed up with you all night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ppcomplex.forumgratuit.be

Scarlett R. Donaldson

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 96

๑ Ses amours : Officiellement célibatarde, officieusement amoureuse de sa meilleure amie et développe des sentiments pour une autre demoiselle. C'est la merde quoi!

๑ Son emploi : étudiante en art au community college de Barnstable

๑ Disponibilité pour rp : Disponible, viens donc me voir petit padawan.


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 4:32

Gillian OMG ce choix d'avatar !

Bienvenue parmi nous .
Bon courage pour ta fiche . Si tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 5:15

Bienvenue au pays imaginaire
Revenir en haut Aller en bas

Ézéchiel J. Wate

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 118

๑ Ses amours : C'est compliqué, disons que j'ai des sentiments cachés pour mon amie d'enfance

๑ Son emploi : Je suis fleuriste oui je sais c'est quelque chose ou l'on verrait pus une femme mais les hommes aussi ont le droit d'aimer les fleurs x)

๑ Disponibilité pour rp : Oui si nous avons un lien au préalable


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 6:27

Bienvenue parmi nous bon courage pour ta fichette super choix de vava
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Jeu 21 Fév - 8:40

Alec › Merci beaucoup I love you
Leïa › Eh bien, quel accueil Merci énormément
Scarlett › Merci beaucoup, ça fait plaisir de voir que Gillian plaît I love you
Harlow › Merci
Ezéchiel › Merci également
Revenir en haut Aller en bas

Eleonore

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 118

๑ Ses amours : trop de monde que pour tous les citer ici.

๑ Son emploi : étudiante en science-po.

๑ Disponibilité pour rp : 2/2 rp de libres


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Sam 23 Fév - 1:01

    C'est avec plaisir que je te loulide!
    Bon jeu parmi nous! I love you

_________________

« i swear to you we were infinite »
And who do you think you are? Runnin' 'round leaving scars... Collecting your jar of hearts and tearing love apart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »
Invité


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen Dim 24 Fév - 1:11

Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »


MessageSujet: Re: taryn ∆ anything could happen

Revenir en haut Aller en bas

taryn ∆ anything could happen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un clip pour Whatever Happens ?
» Michael LOVESMITH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PETER PAN COMPLEX :: 
HORS JEUX
 :: old stuff :: old cases
-