AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(+) I've heard there was a secret chord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Meade S. Whitelaw

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 10


MessageSujet: (+) I've heard there was a secret chord Sam 9 Mar - 11:56



meade suzee whitelaw
citation citation citation
✖️ NOM(S): whitelaw. ✖️ PRÉNOM(S): meade Suzee. ✖️ ÂGE: 28 yo. ✖️ LIEU ET DATE DE NAISSANCE: Édimbourg, le 15 avril. ✖️ METIER: ancienne secrétaire désormais réceptionniste de téléphone rose mais se dit actrice en attente d'un casting. ✖️ ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle. ✖️ SITUATION CIVILE: divorcée. ✖️ QUALITÉS: altruiste, souriante, optimiste, attachante, joviale, franche, chaleureuse, bavarde, tolérante, à l'écoute . ✖️ DÉFAUTS: naïve, idéaliste, imprudente, gourmande, impulsive, vulgaire, gaffeuse, très sensible, téméraire, impatiente, indiscrète . ✖️ GROUPE:like wendy✖️ COPYRIGHT: tumblr billie piper gif hunt.

elle a été mariée ◮ elle a peur des clowns ◮ elle est très tactile et adore prendre les gens dans ses bras. ◮ elle s’attache trop facilement et voit toujours les bon côtés des gens jamais les mauvais. ◮ elle peut devenir influençable par amour ou amitié ◮ elle aime passer des soirées entières a regarder des films à l'eau de rose ◮ rajoute toujours du sucre dans ses cornflakes ◮ met tous les jours un centime dans une tirelire qu'elle a depuis qu'elle est enfant ◮ oublie toujours ses clés sur la serrure de la porte ◮
n'a jamais fait de régime et mange pour cinq ◮ déteste être seule ◮ parle toute seule quand elle doit faire des choses qu'elle n'aime pas ◮ prend souvent des bains parfumées et mousseux, sans raison, juste pour le plaisir ◮ ne parle jamais de son adolescence ◮ a une très belle voix, il parait. ◮ a certaines musiques dont elle a honte dans son ipod ◮ est une accro du pot de glace le soir devant la télévision ◮ fume et fume ◮ elle ne fuit devant rien, hormis les clown ◮ aime lire, surtout les livres de sciences fictions ◮se voit désormais mal vivre seule et surtout sans Daemon ◮ n'aime pas être réveillée en sursaut ◮ est une épaule réconfortante ◮ rie toujours et pour un rien ◮ ◮ ◮


◮ Quel était votre rêve le plus fou lorsque vous étiez enfant?
En vérité j'en avais plusieurs. Je débordais d’imagination mais celui que je croyais possible était de faire un élevage de Licorne. pour ainsi concurrence l e père noël avec ses rennes volants. Allez savoir pourquoi. Puis je pensais aussi qu'en élevant des licornes elles m'auraient amener à mon prince charmant. Donc je rêvais être la princesse entouré de magnifique licornes, attendant que son prince charmant vienne la chercher...

◮ Quel est LE truc que vous faisiez enfant et que vous ne pouvez plus faire maintenant?
Essayer de transformer des crapauds en prince en concoctant des filtres d'amour. Petite j'ai eu pendant très longtemps cette obsession, je me demande d'ailleurs comme je ne suis pas tombée malade. Car si vous voulez tout savoir je ne faisais pas que donner des filtres, il faut bien un baiser pour que le crapaud se transforme en prince. Je me demande comme j'ai pu agir avec autant de naïveté, une chance que mes parents m'ont arrêtes lorsqu'ils m'ont surprise...

◮ Ça veut dire quoi être adulte exactement pour vous?
Devenir adulte, c'est reconnaître, sans trop souffrir, que le "Père Noël" n'existe pas. *rire* en toute sincérité ça signifie bien des choses. Avoir de plus en plus des responsabilité, travailler pour vivre, savoir agir en toute circonstances, assumer ce que l'on fait. Nous ne pouvons plus pleurer dans les bras de nos parents pour une erreurs faites, nous sommes seuls. Il est important de croire que nous créons nous-mêmes notre propre destin.Devenir adulte, c’est aussi se rendre à l’évidence, lâcher ses rêves d’enfant pour se laisser menotter par la réalité.
◮ Une petite anecdote, peut-être? & une phrase fétiche?
j'avais un chat autrefois il a grandit avec moi. Et ne voulant pas le quitte lorsque j'ai aménager dans mon premier appartement je l'ai pris avec moi. Et le pauvre Mister Pond il a sauté par la fenêtre croyant que la pelouse l’attendait en bas mais ce n'était que le vide puisque j'étais au cinquième étage... Traumatisée je suis resté qu'un an dans cet appartement pour changer, je revoyais le pauvre chat s'écraser contre le béton.


✖️ PSEUDO: rany. ✖️ AGE: 19 yo. ✖️ COMMENT AS TU CONNU LE FORUM : bazzart. ✖️ QU'EN PENSES-TU ?: *o* one words: AMAZING .✖️ DEDICACES: daemon tu es voué à être mon colocataire toute ta vie enfin plutôt que je sois ta colocataire (a), si tu veux partir je te séquestre Ou si tu veux que je partes je te séquestre aussi

Code:
<taken>billie piper</taken>[color=black] ∞[/color] meade s. whitelaw


Dernière édition par Meade S. Whitelaw le Mer 13 Mar - 4:28, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meade S. Whitelaw

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 10


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Sam 9 Mar - 11:56







C’était une simple fillette qui gambadait dans les champs pensant qu’un crapaud pouvait se transformer en prince charmant pour l’aimer à jamais, qu'une licorne viendrait un jour brouter dans son jardin, qu'elle trouverait un trésor au pied d'un arc en ciel. L’innocence d’une enfant qui rêvait trop grand, qui aimait rire et jouer au ballon avec son père. Gratter le chanfrein du poney du voisin et d’y monter dessus, et de s’imaginer alors que c’est celui de son prince, qu’il est là pour l’emmener dans ces belles histoires que ses parents lui racontent. Le sourire de la fillette qui croit encore à tout, et pense que toutes les histoires qu’elle entend ne sont pas fictives mais réelle. Elle qui aimait tant se déguiser en princesse n’était qu’une autre façon de croire qu’elle était une et qu’un jour son prince charmant viendra.

« Pauvre idiote. » dit-elle à son propre reflet, les yeux larmoyant la si jeune Whitelaw était restée la même, petite et fragile. Et la voilà détruite pour une histoire d’amour, encore, elle n’ose même plus en parler à ses proches qui la jugerons du regard et lui dirons la même chose. « Mead, tu t’attaches trop vite. » et le regard en dit long sur ce qu’ils pensent d’elle, qu’elle est cette idiote qui se laisse à voir par de belles paroles d’un homme. Meade ce qu’elle voulait, c’était simplement un peu d’amour comme dans les contes de fée. Elle rêvait tellement du prince charmant depuis gamine, qu’encore à seize ans elle y croyait. Voilà que son prince charmant l’a mise enceinte, et trop jeune pour prendre des responsabilités il lui a vociféré au visage qu’elle n’était rien, juste une fille assez stupide pour lui dire oui. Ce qui la mène à cet instant de solitude dans sa salle de bain, à se haïr d’être aussi naïve. Tous ses gens qui la jugent du regard, même ses propres parents finissent par la trouver sotte, trop naïve. S’en voudraient ils d’avoir été trop clément avec elle ? Peut-être oui, mais désormais il était trop tard pour le mettre en garde de ce qu’est la vie, elle devait elle seule se rendre compte que la vie n’est pas ces histoires d’amour que l’on lui racontait quand elle était petite. Huit mois plus tard elle finit dans un hôpital pour donner vie, incapable aussi d’avorter elle accordait trop d’importance à ce qui grandissait dans son ventre mais pas assez pour le garder et l’élever. Elle ne pouvait même pas prendre soin d’elle-même alors comment aurait-elle pu élever un gamin ? Elle fait ce qu’elle pensait juste et pris une décision qu’elle regretta, abandonner son bébé. Pendant quelques années, elle fêtait l’anniversaire de son enfant comme si elle l’avait gardé. Mais cela la torturait plus qu’autre chose alors elle finit par abandonner, et effacer ce chapitre de sa vie. Même si elle le voulait, le regard de ses camarades de classes le lui rappelait sans cesse. Elle préféra alors à demander à ses parents de changer de lycée, d’être loin de tout son passé, de ne pas croiser ce qu’elle croyait être son petit ami, son prince charmant, chaque matin dans le couloir. Aimant trop leur fille, Mme et Mr Whitelaw ont accepté sa demande, ils ne pouvaient pas la voir dans cet état second, elle était leur petit rayon de soleil, il fallait qu’elle s’illumine de nouveau.




« Meade, rassure-moi tu n'y crois pas ? » Meade leva les yeux vers son interlocutrice, sourit et hausse les épaules en hochant la tête avec un sourire béat. « Si... » Dit-elle rêveuse sous le regard affligée et désespérée de son amie, qui soupira en apportant sa main sur son front. « Tu es désespérante, tu croirais si on te dit que le père Noël existe. Ce qui s’est passée il y a quelques années ne t’a pas suffi ? » La blondinette baisse le tête, une partie de son passé qu’elle ne souhaite pas qui ressorte ainsi dans une conversation. Elle finit par relever la tête et se met à sourire simplement. . « Je crois sérieusement qu'un homme peut vraiment m'aimer et devenir mon mari... Cet homme s'est manifesté dans ma vie, il m’aime j’en suis certaine. » Son amie lâche un long soupire après l’avoir jugé du regarde, à court de mots et ne sait plus comment raisonner la blondinette qui semble être sur un petit nuage. « Meade, écoute tu le connais si peu. Tu ne peux pas t’engager de cette façon. C’est complètement idiot. » la blonde semblait trop remplie de joie pour entendre le raisonnement de son amie, qu’est-ce qu’elle pouvait être têtue quand il s’agissait d’amour. « Tu ne serais pas jalouse ? » dit-elle avec un large sourire amusée, le regard que lui lança son amie en dis long sur ce qu’elle pensait. «Arrête d’être idiote merde! tu as à vingt-six ans et tu te comportes comme une gamine de seize. Grandis un peu Meade c’est juste ton frique et de ton cul dont il est amoureux, dans deux mois c’est fini. » Les propos pestés par son interlocutrice heurta son esprit comme une lame s’enfonçant dans sa poitrine. C’était toujours douloureux d’entendre cela à son sujet, toujours le même et long baratin que ses proches lui crachaient en plein visage. Meade avait espéré qu’elle soit heureuse d’entendre cette nouvelle. Alors tête baissée, elle fait tournée son verre entre ses doigts vernis. « Il n'est pas comme ça, j'en suis certaine. » elle entendit de nouveau le soupir de son amie, voilà qu’elle venait de lui gâcher son bonheur. « Tu dis toujours la même chose pour chaque mec que tu croise et voilà que tu te maries. » Meade relève ses prunelles noisettes pour les poser sur son amie. « Tu as perdu ta carte d’invitation à mon mariage. » dit-elle en posant deux billets sur la table, elle se lève calmement. « En d'autre termes vas te faire foutre. » dit-elle alors simplement sous le regard outré de ce qu’elle considérait comme une proche. Elle lui lance un dernier regard et tourne les talons, non elle l’aimait trop son futur mari pour entendre ce qu’avait à dire les autres sur cette nouvelle. Elle sentait des ailes lui poussé dans les ailes, rien ne pouvait la rendre plus heureuse. Elle était si heureuse d’avoir trouvé son prince charmant.

Elle effleure ses lèvres entrouvertes, elle pose ses prunelles sur ses yeux fermés, son index dessine les traits de son visage. Elle l'aime. Elle lâche un soupir de bonheur et s'efforce à se dire qu'il n'est pas raisonnable que cette petite question trottine dans sa tête, la phrase qu'une femme de son âge ne devrait plus se poser. "Ça peut exister des gens qui s'aiment toute la vie ?." elle se laisse tomber à ses côtés, et priant Merlin, que d'une formule magique il fait d'elle une femme comblée qui puisse dire oui à cette question. « Tu es enfin entrée? » lui dit il d'une voix endormie, encore dans ses pensées elle répond d'un petit hum passager, elle en fut sortie par un baisé. « Je vais finir par croire que tu me trompes. » lui souffle t'il en se dressant au-dessus d'elle, elle ricane en affichant une petite mimique « Jamais je t’aime trop pour ça. » elle lui pince sa joue mal rasée, il lui lance un regard amoureux et lui saisit le menton. « Ah oui? » elle hoche la tête positivement, et plante ses prunelles dans les siennes. « Et toi ? » il l'embrasse furtivement comme réponse. « Bien sûr. » Il se recouche et en sourit de bonheur, elle aime tellement cette relation. « Tu as l'air fatiguée? » il tend son bras pour lui caresser la joue. « Un peu oui. » dit elle avait un petit sourire, elle a toujours le sourire aux lèvres, toujours... « Couche-toi. » elle secoue la tête négativement. « non non, je veux profiter. » elle étire ses jambes comme si elle n'avait rien dit « Profiter de quoi? » elle sait qu'il allait lui poser cette question, elle sait donc alors la réponse qu'elle va lui donner. « De toi, de ce moment, de tout. » ses lèvres s'étirent d'un large sourire, elle le regarde amoureusement, il fait de même mais finit par rire. « Tu donnes l'impression d'être une adolescente. » Meade n'est pas blessée par cette remarque dite avec un sourire anodin. Elle sait qu'elle est encore un peu trop naïve pour son âge et qu'un jour elle devra cesser de raconter n'importe quoi. « c'est pour ça que tu m'aimes. » dit elle simplement en lui offrant un baiser qui le fait taire. « je devrais même te traiter de pervers. » dit elle de nouveau entre de baiser. Il passe pardessus elle par simple principe, un homme se laisse rarement faire ainsi sans se montrer dominant. « Je suis fatiguée. » amusée, et elle le sera éternellement. Elle le regarde faire la moue et s'allonger à ses côtés. « Enfantine et sadique. » elle hausse les épaules et se blottit contre lui. « Tu auras tout ce que tu voudras demain, je suis de congé. » elle lui embrasse le menton lorsqu'il resserre ses bras contre elle. Oui elle espère vraiment que Merlin lui offre ce qu'elle lui demande.




Ses yeux sont bordés de larmes, ses mains encadrent son visage qui a chaque seconde laisse croire qu'il va s'écraser sur la table en bois qui se dresse devant elle. Quand l'a-t-elle perdu? Qu’à t-elle fait de mal pour qu'il l'abandonne de la sorte? Son regard se pose sur les papiers du divorce. Elle repense à ce qui s’est passée, ce qu’il lui a dit. Il ne l’aime plus ? Pourquoi il la jeter comme une vulgaire chose?. Qu'a-t'elle fait pour mériter cela? Elle a tout fait pour qu’il l’aime, pour construire leur bonheur. Alors pourquoi il la quitte ? Pourquoi est il en train de faire ses valises devant elle comme si elle n’était rien ? Et Meade, elle le regarde faire et elle ne dit rien. Elle est assise sur cette chaise mais c’est comme si elle n’ était plus là, il ne lui jette aucun regard, même pas celui de la pitié. Et dans un élan d’espoir Meade attrape son bras en se levant, elle prend soin avant de sécher ses larmes. « Ne me quitte pas, je t’en prie. Quoique tu es fait je t’aime encore, ne me laisse pas. » il la regard avec tellement de dégoût que les doigts de la blonde se crispent un peu plus sur la chemise de son mari. « Tu es vraiment idiote. » il la saisit par les poignets, il plante ses prunelles dans les siennes. « Je t’ai trompé Meade. » elle secoue la tête comme pour lui dire que ce n’est rien qu’elle lui pardonne, par l’incompréhension de la blonde sa pression se fait plus forte. « Je ne t’aime plus, j’en aime une autre, je te quitte pour elle. Je ne t’aime plus du tout, je ne ressens plus rien maintenant laisse-moi me barrer. C’est fini entre nous » elle ne peut plus le regarder dans les yeux, ces forces la quitte, plus un mot ne sort de sa bouche. Alors il lâche ses poignets, il a contourne et claque la porte. Meade repousse sa chevelure blonde de son visage, elle se laisse tomber sur le canapé. Elle reste un instant à fixer en face d’elle, aucune larme coulant sur ses joues, elle l’a trop pleuré, trop implorer. C’est fini.

« Je suis désolé Meade. » elle sourit alors en hochant la tête, comme si rien n’était arrivée. Elle essaye pour une fois d’être forte et arrête d’être cette stupide femme fragile et naïve, qui croit bon se marier à un homme qu’elle connait simplement depuis quelques mois. « Ce n’est rien. » dit elle en posant son menton dans la paume de sa main. « C’est du passé maintenant les papier sont signés. » dit-elle d’un ton plus mélancolique et fixant le vide. C’est au contact de la main de son ami qu’elle baisse les yeux et sourit. « Je suis sincèrement désolé pour toi. » La blonde sourit en hochant la tête et pose ses prunelles noisette dans celles de son ami. « Merci. » Il finit par lui sourire alors voyant toute cette mélancolie dans son regarde. « Que vas-tu faire ? » Elle hausse les épaules et elle commence à se ronger l’ongle de son pouce droit, pour enfin répondre à sa question. « Je pense prendre la route, changé d’air. » elle sourit d’un air mélancolique en prenant un légère inspiration. « J’en ai besoin. » il la regarde sans la juger, il comprend son envie de partir. « Je t’aurai bien accompagné mais.. » elle ricane en se demandant pourquoi elle ne l’avait pas rencontré plutôt, lui fait un mari parfait. « Tu as des enfants et une femme. » bien des années qu’ils se connaissent, depuis l’université, et ils ont toujours navigué dans un bateau différent mais ont toujours été aussi proche. « Je t’enverrai des cartes postales. » elle parlait comme si elle n’allait jamais revenir. « Tu as à internet Meade Suzee Whitelaw sinon je viens te chercher. » et c’est ainsi que la belle Meade, attrape deux valises et un avion pour les états-unis. Elle acheta une voiture pour rouler au bon lui semble.




« Sois maudite. » dit-elle la tête dans le moteur de sa voiture qui en avait fait des kilomètres. Six mois qu’elle voyageait seule, elle en avait eu des frousses mais téméraire comme elle l’était-elle n’avait jamais fait demi-tour. Hormis la fois où elle a croisé des clowns au bord de la route, elle ne pouvait pas continuer les sachant sur cette route. Quoiqu’il en soit, il fallait bien que sa voiture s’arrête un jour, à force de rouler. Elle ferma le capot n’étant pas assez experte pour comprendre ce qui clochait, elle s’assoit. Il était peut-être temps qu’elle arrête de voyager, qu’elle fasse sa vie. Elle prend alors sa carte dans la portière de sa voiture, et elle se dit alors qu’elle arrêta tout simplement à la prochaine ville. Son doigt alors se posa sur Cap Cod. Si elle ne plaisait pas rien ne lui empêchait de reprendre la route, mais avant il fallait que sa voiture redémarre. Quelques heures plus tard un dépanneur la déposa dans un garage miteux, elle croyait qu’elle allait y passer et ne jamais voir les façades de Cap Cod. Mais le lendemain elle était de nouveau sur la route, arrivant bien des longues heures après dans cette ville où elle allait y vivre, avec sa voiture salie par les kilomètres parcourus. Meade arriva donc en ville au crépuscule d’un jour bien trop chaud.

« Daemon ? » elle appela le nom de son colocataire, assez fort pour réveiller un mort. La blondinette ferme la porte derrière elle à l’aide de son pied pour cause ses bras étaient chargés. Elle soupire légèrement sachant qu’elle ne pouvait pas compter sur son aide pour la débarrasser d’un sac, qu’elle finit par poser lourdement sur le bar. Voyant qu’il ne pointait pas le bout de son nez malgré les nombreuses fois qu’elle a évoqué son nom en hurlant, elle doute qu’il soit sorti sa veste et encore pendu au porte manteau. Elle abandonne ses courses sur le bar et s’avance vers le salon, des pieds dépassent du canapé. Elle sourit alors en s’approchant vers lui, s’appuyant sur le dossier du canapé. « J’en connais qui a encore trop bu. Tu n'es pas mort au moins? » elle se penche pour retirer les lunettes qui cachait ses yeux. Il boit trop, il le sait, elle le sait mais ils ne peuvent rien y faire. Meade à essayer, chemin encore trop dangereux pour qu’elle s’y aventure. Elle a comme réponse un grognement, elle le regard avec un petit air amusé avant de posé sa main glacé sur son front. « Compris je te prépare mon remède de grand-mère. » Meade se retire en gardant la paire de lunettes de soleil dans les mains, en plus de plonger tout leur logement dans le noir il gardait cela sur le nez. Elle rentre dans la cuisine, et fait chauffer de l’eau. A ne pas oublier Meade est un écossaise elle a toujours un remède pour lutter contre la gueule de bois. Elle ne finit alors pas revenir en poussant doucement Daemon pour qu’elle s’asseye à côté de lui, elle lui tend ce qu’elle lui a préparé. « Ne ronchonne pas et avale. » elle se penche vers la table basse pour attraper la télécommande, elle met le son au minimum. Voilà bien des mois qu’elle vit ici, évènement imprévisible. Il faut dire qu’on devient rarement colocataire après une partie de jambe en l’air. Maintenant elle est là avec lui, elle est rentrée dans a vie comme il est rentré dans la sienne. Ils sont tous deux dans ce canapé, Meade comme d’habitude à oublier son trousseau de clef dans le serrure et cette fois y elle a laissé les courses sur le bar pour regarder un vieux film en noir & blanc.



Dernière édition par Meade S. Whitelaw le Dim 10 Mar - 5:33, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daemon Fairchild

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 297

๑ Ses amours : techniquement parlant, il est marié - à la plus rayonnante des demoiselles, si vous voulez son avis - mais dans la pratique, c'est moins compliqué.

๑ Son emploi : fut un temps, on lui voyait aucun avenir, aujourd'hui il est l'écrivain célèbre d'un roman à succès, qui sera suivi par d'autres encore.

๑ Disponibilité pour rp : dispo, on va dire 2/2 tente ta chance (a).


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Sam 9 Mar - 12:04

MA MEADE
BIENVENUUUUUUUUE bon courage pour ta fiche

Merci, merci de tenter le rôle si tu as des questions, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Scarlett R. Donaldson

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 96

๑ Ses amours : Officiellement célibatarde, officieusement amoureuse de sa meilleure amie et développe des sentiments pour une autre demoiselle. C'est la merde quoi!

๑ Son emploi : étudiante en art au community college de Barnstable

๑ Disponibilité pour rp : Disponible, viens donc me voir petit padawan.


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Sam 9 Mar - 12:13

Bienvenue parmi nous .
Bon courage pour ta fiche . Si tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shae-Ruth T. Oswald

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 284

๑ Ses amours : mariée, malheureusement.

๑ Son emploi : secrétaire médicale.

๑ Disponibilité pour rp : on verra.


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Sam 9 Mar - 12:13

La pote de mon mari encore
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche

_________________

“ rescue me chin boy, and show me the stars ”
if you were my love i'd find everything you'd need to stay. if you were my love we'd beat it all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luna-Jynn K. J. Harper

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 122

๑ Ses amours : c'est compliqué

๑ Son emploi : dresseuse animalière

๑ Disponibilité pour rp : oui.


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Sam 9 Mar - 23:36

bienvenue parmi nous.

_________________

you love me for who I am, like the stars hold the moon. when there's no light to break up the dark, that's when i look at you. when the waves are flooding the shore, and i can't find my way home anymore, that's when i look at you.
© TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meade S. Whitelaw

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 10


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Dim 10 Mar - 5:09

Merci de cet accueil
Ah mon petit Daechou je viendrai te harceler ne t'en pas (a) je suis forte pour ça

Oui il en a eu deux! le chanceux Poulalalah Jenna, il en a de la chance le Daemon (a) Une Billie et une Jenna comme "proches" ce n'est pas rien nous faudra un lien!!

_________________
maybe I'm just dreamin' out loud
I get lost in the beauty of everything I see,
The world ain't half as bad as they paint it to be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daemon Fairchild

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 297

๑ Ses amours : techniquement parlant, il est marié - à la plus rayonnante des demoiselles, si vous voulez son avis - mais dans la pratique, c'est moins compliqué.

๑ Son emploi : fut un temps, on lui voyait aucun avenir, aujourd'hui il est l'écrivain célèbre d'un roman à succès, qui sera suivi par d'autres encore.

๑ Disponibilité pour rp : dispo, on va dire 2/2 tente ta chance (a).


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Dim 10 Mar - 7:11

J'aime ta fiche (a)
Par contre, petit truc, il manque le métier de Meade, ainsi que sa date de naissance *out*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexie J. Holloway

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 51

๑ Ses amours : Célibataire

๑ Disponibilité pour rp : Disponible (1/2 rp en cours)


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Dim 10 Mar - 7:50

Bienvenue

_________________
CHANCE IS A BASTARD, FATE IS A BITCH
Bursting in a blood red sky, a slow landslide and the world we leave behind, it's enough to lose your head disappear and not return again ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jane-Bryséïs E. Oswald

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 119

๑ Ses amours : mariée à son travail

๑ Son emploi : résidente en chirurgie pédiatrique

๑ Disponibilité pour rp : 2/2 rp de libres


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Dim 10 Mar - 9:33

    BIENVENUE SUR TPPC MEADE NUMBER TWO
    Bon courage pour ta fichette! Et puis, si tu as le moindre soucis: n'hésite surtout pas! Excellent choix de scénario! Et d'avatar puisque ROSEEE BILLIE QUOI! Il nous faudra un lien puisque Jane est une très bonne amie de Daemon! I love you


_________________

« then i grew up. »
The good things don't always soften the bad things, but vice versa, the bad things don't necessarily spoil the good things, and make them unimportant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meade S. Whitelaw

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 10


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Dim 10 Mar - 10:17

Han merci daechou bouh la boulette, je rajoute de ce pas ces informations, il fallait bien que j'oublie quelque chose (a)
Merci Lexie
Halal tous ces smileys pour moi j'aime! Tu sais comment me parler, donc belle rousse il nous fait un superbe lien, deux déesses comme nous ne peuvent qu'être liées (a)



Ps: Daemon j'attends mon striptease :jolavec impatience même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daemon Fairchild

membre Ҩ finding neverland

๑ Tes messages : 297

๑ Ses amours : techniquement parlant, il est marié - à la plus rayonnante des demoiselles, si vous voulez son avis - mais dans la pratique, c'est moins compliqué.

๑ Son emploi : fut un temps, on lui voyait aucun avenir, aujourd'hui il est l'écrivain célèbre d'un roman à succès, qui sera suivi par d'autres encore.

๑ Disponibilité pour rp : dispo, on va dire 2/2 tente ta chance (a).


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord Lun 11 Mar - 2:58

GOOD, je te Daemonlide maintenant tu peux désormais te lancer dans le rp (tiens, avec moi par exemple Arrow) et faire toutes les demandes/démarches nécessaires à l'entrée de ton personnage dans le jeu ; bref, enjoy la vie sur ppc
Je te ferai le striptease en privé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »


MessageSujet: Re: (+) I've heard there was a secret chord

Revenir en haut Aller en bas

(+) I've heard there was a secret chord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 9th wonder secret of beatmaking?
» Secret Story 4
» [Pop] SECRET
» Magellan secret
» film "le secret" pressenti pour Cannes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PETER PAN COMPLEX :: 
GESTION DU PERSONNAGE
 :: introduce your case :: access granted
-