AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(shae-ruth) ∞ she's not possible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Shae-Ruth T. Oswald

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 284

๑ Ses amours : mariée, malheureusement.

๑ Son emploi : secrétaire médicale.

๑ Disponibilité pour rp : on verra.


MessageSujet: (shae-ruth) ∞ she's not possible. Dim 3 Fév - 2:33



shae-ruth tallulah oswald
citation citation citation
✖️ NOM(S): oswald ✖️ PRÉNOM(S): shae-ruth, tallulah. ✖️ ÂGE: vingt-six ans. ✖️ LIEU ET DATE DE NAISSANCE: provincetown cape cod, 27 avril 1986. ✖️ METIER: secrétaire médicale. ✖️ ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle. ✖️ SITUATION CIVILE: mariée d'après les papiers signés à la va vite à Las Vegas, Célibataire d'après ses propres dires. ✖️ QUALITÉS: dynamique ; extravertie; compréhensive ; spontanée, créative. ✖️ DÉFAUTS: impulsive; impatiente; maladroite; indécise; peu mature; râleuse. ✖️ GROUPE:like wendy. ✖️ COPYRIGHT: myjennalouisecoleman.tumblr.

Elle déteste qu'on lui ce qu'elle doit faire ou ne pas faire. Par simple esprit de contradiction si on lui dit "ne fait surtout pas ça" il faudra qu'elle le fasse au risque même de faire une grosse erreur. ◮ elle se balade toujours avec une bombe au poivre dans son sac et elle a tendance à l'utiliser très facilement, elle l'a d'ailleurs déjà utiliser sur un flic qui lui avait tapoter l'épaule pour lui signaler qu'elle stationnait à un endroit où c'était interdit, mauvaise journée en définitive. ◮ quand elle est stressée ou angoissée elle a tendance à laisser échapper des rires nerveux parfaitement incontrôlés, ensuite elle baisse les yeux se sentant parfaitement ridicule. ◮ elle est très douée aux jeux vidéos, beaucoup de gens jugent que c'est un truc typiquement masculin, pourtant elle y joue et elle assure. Beaucoup de gens considèrent également qu'elle est garçon manqué ceci dit. ◮ Quand elle était plus jeune et jusqu'à très récemment, elle faisait de la gymnastique rythmique, elle en garde une très bonne souplesse. Elle a également fait du karaté et ça, elle en garde aussi quelques gestes efficaces pour la self-defense. ◮ elle est plutôt bordélique, elle est du genre à laisser trainer ses fringues par terre pendant plusieurs jours, laissés les papiers s'empiler et elle ne fait jamais son lit le matin, ça ne sert à rien d'après elle, il sera défait le soir même. ◮ Elle adore le cinéma, elle possède une très grande collection de DVDs, soigneusement rangés (une exception a son bordel habituel) par ordre alphabétique dans une grande bibliothèque sur laquelle quelqu'un de normal aurait mis des livres. ◮ elle tient très bien l'alcool, si bien qu'il en faut beaucoup pour qu'elle soit complètement ivre et pourtant, très récemment elle s'est retrouvée à Las Vegas et à suffisamment bu pour se retrouver mariée avec un homme qu'elle prétend ne pas supporter ◮ Pour s'être réveillée nue dans les bras de cet homme, une migraine quasiment insurmontable, elle est sûre que le mariage a été consommé et plus les semaines passent, plus elle se sent stressée parce que sa plaquette de pilule était restée au Cape Cod alors qu'elle, elle était à Las Vegas. Elle n'a jamais autant espéré que son cycle menstruel se pointe.


◮ Quel était votre rêve le plus fou lorsque vous étiez enfant?
Son rêve d'enfant ? C'était d'aller dans l'espace. Oui les petites filles normales rêve d'être des princesses et de vivre dans un beau château. Elle, elle voyait le ciel, les étoiles, la lune. Un univers en haut dans le ciel, qu'elle aurait voulu découvrir. Elle était persuadée qu'il existait quelque part dans le ciel une planète où les maisons étaient en chocolat, la fumée s’échappant des cheminées en barbe à papa, les routes en brioches, bref, un monde parfait où tout serait comestible, un paradis pour elle et elle voulait aller visiter cette planète. Elle voulait également aller sur la planète des chats, une planète gouvernée par des chats ayant la faculté de parler, elle était persuadée que les aristauchats venaient de cette planète. Elle voulait vraiment voyager dans l'espace pour en découvrir tous les secrets, seulement, ce n'est pas demain la veille qu'elle deviendra astronome. Alors à moins qu'un mec un peu taré vienne la chercher dans une cabine de police anglaise, bleue, elle a du mal à imaginer que ce soit possible.

◮ Quel est LE truc que vous faisiez enfant et que vous ne pouvez plus faire maintenant?
Quand elle était enfant elle faisait tellement de choses. Quelque chose qu'elle ne fait plus aujourd’hui, c'est sans doute obéir à ses parents. On pourrait presque penser qu'elle ne l'a jamais vraiment fait, mais si. À une époque, elle était quand même assez obéissante mine de rien. Aujourd'hui, quand ils essaient de lui faire comprendre les choses, la faire réagir quant à son avenir s'annonçant désastreux, ils se heurtent au même problème que s'ils essayaient de communiquer avec une crevette tétraplégique. Elle n'écoute plus leurs conseils avisés. Sinon, elle a aussi cessé de sauter dans les flaques d'eau. De son plein gré en tout cas, parce qu'il lui arrive trop souvent à son gout de mettre les pieds dedans et de se retrouver avec la chaussure et la chaussette trempée et elle déteste ça.

◮ Ça veut dire quoi être adulte exactement pour vous?
Des emmerdes, des emmerdes, des emmerdes, une carte de crédit, des emmerdes, des emmerdes, des emmerdes, plus de parents sur le dos, des emmerdes, des emmerdes, des emmerdes, une voiture et des emmerdes. Voilà en gros comment Shae voit le monde adultes, quelques avantages et beaucoup trop d'emmerdes. Les responsabilités, ce n'est pas franchement son truc et pourtant elle en a plein. Il y a le boulot qu'il faut garder (c'est plus dur que ça en à l'air pour elle), le loyer à payer, les assurances à payer, les courses à payer. Bref, trop de choses à payer et de l'argent qu'on peut avoir uniquement en travaillant. Ou en gagnant au loto mais elle n'espère pas trop de ce côté là. Bref, être adulte, ça peut être bien des fois. Personne ne lui dit quoi faire (et encore ça arrive qu'on essaie quand même), elle fait les choses de façon libre et autonome, mais d'un autre côté, il y a bien trop de choses à gérer et ça, c'était beaucoup mieux quand c'était papa et maman qui s'en occupaient.0
◮ Une petite anecdote, peut-être? & une phrase fétiche?
Des anecdotes, elle en a pas mal, mais pour montrer à quel point elle est une poisseuse de l'amour, si elle devait en raconter une, elle raconterait ce qu'elle considère comme sa pire déception amoureuse. C'était un jour comme un autre, à cette époque où elle fréquentait encore les bancs de l'université. Elle était dans une université à Boston, elle partageait un appartement avec un gars qu'elle avait rencontré à la fac, un type avec qui elle était ami, peut-être même qu'à cette époque elle pouvait le considérer comme son meilleur ami au moins dans cette ville. Bref, elle avait également un petit ami avec qui les choses se passaient plutôt bien, elle était amoureuse heureuse et elle pouvait presque dire que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Seulement, ce soir là, elle est rentrée dans son appartement, fatiguée, un peu blasée par cette nouvelle journée de cours et comme souvent, elle est entrée dans la chambre de son ami pour venir râler avec lui. Seulement quelle fut la surprise quand elle découvrit son petit ami et son meilleur ami ensemble, dans une position qu'elle n'aurait même pas osé imaginer. Un véritable choc. Son petit ami, la trompant avec son meilleur ami. Le lendemain, elle faisait ses valises pour rentrer au Cape Cod, laissant tomber, son petit ami, son meilleur ami et ses études au passage.
Sa phrase favorite ce serait sûrement "putain, fait chier" parce que beaucoup de choses l'emmerde et qu'elle adore râler. Elle râle sur absolument tout, elle est inlassable dans ce domaine, elle peut passer des heures à râler. Il lui arrive même parfois de commencer des phrase du genre "putain fait chier .... Ha nan en fait y a rien qui fait chier." Râler, ça fait parti d'elle même.


✖️ PSEUDO: Sweet Poison. ✖️ AGE: vingt ans, encore et toujours (ou pas me direz vous). ✖️ COMMENT AS TU CONNU LE FORUM : je suis partie avec le Docteur et son TARDIS et on s'est retrouvé à raxacoricofalapatorius et il était là, au milieu des extraterrestre moches comme les Slitheen. ✖️ QU'EN PENSES-TU ?: beaucoup plus sexy que les slitheens.✖️ DEDICACES: Aux gens qui kiffent DW, parce qu'ils ont bien raison .

Code:
<taken>jenna-louise coleman</taken>[color=black] ∞[/color] shae-ruth t. oswald


Dernière édition par Shae-Ruth T. Oswald le Sam 9 Fév - 1:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shae-Ruth T. Oswald

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 284

๑ Ses amours : mariée, malheureusement.

๑ Son emploi : secrétaire médicale.

๑ Disponibilité pour rp : on verra.


MessageSujet: Re: (shae-ruth) ∞ she's not possible. Dim 3 Fév - 2:34

C’est un soupire qui s’échappa des lèvres de la jeune femme alors qu’elle reposait le journal, après avoir longuement feuilleté les petites annonces. Il lui fallait du boulot, mais rien ne semblait lui convenir, comme si elle s’attendait à avoir un boulot de rêve avec aucun diplôme. Elle avait bien fini le lycée, mais comme sa mère ne cessait de le lui répéter, ce n’était pas ça qui lui fournirait un bon travail. Elle soupira à nouveau alors qu’elle entendait la voix de sa mère dans sa tête. « Mais pourquoi tu as quitté la fac ? On se demande ce qui se passe dans ta tête des fois Shae-Ruth ! » Elle avait raison. Elle aurait toujours raison. À croire que c’était un don chez une mère d’avoir systématiquement raison. Elle avait laissé tomber les études pour deux raisons. La première, la plus évidente, elle en avait marre. Elle n’était pas faite pour rester assise des heures et des heures sur les bancs de la fac. La deuxième, un peu moins. Elle était étudiante dans la ville de Boston, là bas, elle avait un petit appartement et un colocataire. Elle avait également un petit ami, ça aurait pu être parfait, si elle n’avait pas retrouvé son petit ami au lit avec le dit colocataire. Il y a des choses choquantes dans une vie, ça en faisait partit. Pas qu’elle ait un problème en particulier avec les homosexuels, au contraire. Seulement là, c’était son petit ami, avec un autre homme. Son petit ami qui était gay, à croire qu’elle l’avait suffisamment dégouté des femmes pour qu’il se tourne vers les hommes. Bref, le soir même de cette drôle de découverte, elle était rentrée à provincetown, ses études laissées derrière elle. Il avait fallu qu’elle se trouve du boulot. Elle revoyait son frère se moquer d’elle alors qu’elle avait revêtu l’uniforme - pas très glamour - d’un célèbre fast-food. C’était tout lui ça. Il avait bien le droit, il n’avait pas laissé tomber l’université après à peine un an lui. Il n’avait pas non plus vu sa copine avec une autre fille - quoi qu’elle doutait que ça ait le même effet chez un homme ça - ou avec un autre type. Non, lui tout lui réussissait. Elle adorait son grand-frère, depuis toujours. Il était juste un peu chiant à réussir partout où elle échouait. Enfin, ils avaient toujours été proches tous les deux, surtout quand il s’agissait de faire des bêtises, à ce niveau là, ils étaient toujours remarquablement créatifs, n’en déplaise à leurs parents. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle repensait à son enfance. Ça c’était la belle vie. Elle n’avait pas besoin de trouver un job et même si l’école était obligatoire, c’était toujours moins chiant. Elle se souvenait des moments passés avec sa cousine, Jane-Bryséïs, à croire que leurs parents s’étaient consultés pour trouver des noms compliqués à leurs filles. Jane, c’était pas seulement sa cousine, c’était aussi sa meilleure amie. Une fille adorable que Shae avait toujours aimé embarquer dans ses conneries. Sauf que tout le monde avait toujours su qui était la plus coupable des deux. Évidemment, l’innocence de Jane, c’était presque écrit sur son front. Elle s’en fichait, elle s’amusait bien avec Jane. Et puis, il y avait eu Eugène. Le meilleur ami de Jane, puis son petit ami. Elle avait su l’apprécier, un temps. Pas quand ils étaient gamins, ha ça non, à cette époque, elle l’aurait volontiers pousser du toit d’un immeuble. Elle était jalouse qu’il lui pique ainsi sa cousine. Adolescente, ça allait mieux, sans doute qu’elle avait compris que pousser quelqu’un du toit d’un immeuble, c’était un crime. Elle pouvait même dire qu’à cet époque, il était son ami. Malheureusement, il était devenu un abrutit fini, un vrai connard. Sauf que la douce et gentille Jane ne semblait pas à même de s’en rendre compte. Combien de fois elle lui avait dit « Jane, tu fais une connerie avec ce gars ! T’as pas l’impression qu’il s’est tapé la moitié des femmes de la planète depuis que vous êtes ensemble ? » Il buvait trop, il consommait des truc pas forcément très licites et en plus il était infidèle. Pourquoi est-ce qu’elle était restée avec lui ? Shae n’avait jamais compris le délire. Ça ferait longtemps qu’elle l’aurait quitté elle, avant, elle lui aurait arraché les couilles à mains nues pour lui faire comprendre que c’était un sale enfoiré. Mais c’était Shae ça, pas Jane. Elle était trop gentille. Suffisamment pour accepter de vivre avec sa cousine ratée qui n’arrivait pas à garder un job suffisamment longtemps pour payer le loyer en temps et en heure. Bref, elle avait eu un accident à cause de ce type. Trop gentille Jane qui se précipité à Dieu seul sait quelle soirée bizarres pour aller chercher son imbécile de petit ami. Forcément, parce que la vie est mal faite, lui, il s’en était bien tiré de cet accident. Pas elle. Elle était resté hospitalisée un certain temps. En plus, elle avait oublié trois ans de sa vie. L’avantage, c’est qu’elle ne se souvenait plus de son abruti de petit ami. Mais elle avait eu le droit à des « Bha alors Shae, tu devrais pas être à l’université ? » Forcément, ça faisait au moins deux ans qu’elle l’avait quitté la fac. Et c’était sans compter sur sa mère qui avait souligné la phrase de Jane d’un : « C’est vrai ça, tu devrais pas y être au lieu d’enchainer les petits boulots parce que tu es pas capable de garder un emploi plus de six mois ? » Sa mère savait tirer avantage de toutes les situations. Elle était énervante. Finalement avait répondu qu’elle préférait rester avec sa cousine, la famille avant tout quoi. Même si la vérité était toute autre mais donner raison à sa mère, c’était inconcevable pour elle. Quoi qu’il en soit Eugène avait eu la bonne idée de prendre de la distance et personne n’avait envie de dire à Jane qu’elle était sortie avec lui pendant ses trois années de vie écoulées. C’était très bien comme ça. Elle n’avait pas besoin de savoir ça, sans quoi elle retournerait vers lui et il recommencerait à lui faire du mal. Shae en était persuadée. Elle avait une trop mauvaise opinion des hommes pour penser qu’il puisse changer. La jeune femme sursauta, tirée de ses pensées par la porte de sa chambre qui s’ouvrait à la volée. Jane venait d’entrer dans la pièce, un sourire aux lèvres. « J’ai une bonne nouvelle ! J’ai réussis à te décrocher un entretiens à l’hôpital pour un poste de secrétaire médicale. » Hallelujah. Elle ne raterait pas cet entretien, elle aurait ce job et pour ça, elle pouvait remercier sa cousine, qui une nouvelle fois venait de lui sauver la vie.

Elle enchainait connerie sur connerie cette grande idiote. Qu’est-ce qu’elle était allée à faire à Las Vegas ? Elle aurait mieux fait de prétendre elle malade ou dire qu’elle avait du boulot. Mais non, il avait fallu qu’elle décide d’y aller. Forcément, Las Vegas quoi. Elle n’était pas de ceux qui pouvaient résister à l’appel de cette ville. Oh, elle s’y était bien amusée, c’était déjà ça. Du moins, dans les souvenirs qui lui restait, elle s’était bien amusée. Elle avait définitivement trop bu pour que la soirée reste claire dans sa tête. En même temps, c’était Las Vegas. On ne tourne pas au jus de pomme là bas. Elle soupira en balançant ses clefs sur la table de la cuisine, laissant sa valise trainer dans le hall d’entré de l’appartement qu’elle partageait avec Jane. Il aurait été presque logique que son réflexe soit de prendre un grand verre d’eau avec une tonne d’aspirine. Mais non. Rapidement, elle attrapa une bouteille d’alcool, sans même faire attention à ce qu’elle contenait et la porta à sa bouche. Des fois se prendre des cuites, c’était plus facile que d’accepter la réalité. Elle était la pire idiote que la terre et portée. Elle pouvait bien critique l’autre gros nase d’Eugène, elle n’était pas forcément mieux que lui, au final, s’ils devaient faire un concours de shooter, elle était presque sûre de pouvoir le battre. Bon après, elle ne garantissait pas qu’elle ne se retrouverait pas à danser toute nue sur une table, ou la tête dans la cuvette ou encore mariée. Mariée ! Mais quelle idiote. Il avait fallu qu’elle se retrouve mariée avec l’autre blaireau de Daemon. Il avait tendance à péter plus haut que son cul, elle n’avait pas lu son bouquin qui lui apportait tant de succès que ça, mais elle était sûre que ce n’était pas si parfait. Oui elle était peut-être un poil jalouse de sa réussite à celui-là. Carrément jalouse. Elle le détestait ce type. Lui et sa drague bidon, lui et ses airs d’abruti. Pourquoi il était venu à Las Vegas lui en plus ? Il aurait mieux fait de rester chez lui à écrire un autre bouquin, parce que sa maison d’édition, allait sans doute le harceler maintenant pour qu’il écrive, c’était de publier un livre qui marche bien. Il aurait du rester chez lui. Quoi qu’il avait du juger qu’il allait devenir assez riche pour se lancer dans des paris fou à Vegas ! Elle ne se souvenait plus de grand-chose, mais elle espérait qu’il ait rapporté le gros lot, au moins, quand ils divorcerait - le plus tôt possible - elle lui piquerait la moitié de son blé, comme ça, il n’aura pas été complètement inutile à sa vie. Elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir. Jane laissant échapper un léger grognement, elle avait du se prendre la valise de Shae dans les pieds. Finalement la rouquine arriva dans la cuisine, pour découvrir Shae en train de boire Dieu seul savait quoi. « Tu n’as pas assez bu à Vegas ? » Shae haussa les épaules avant de lui montrer la bague - bidon sans doute - qu’elle portait à l’annulaire. Elle fronça les sourcils en entendant sa cousine rigoler. « Qui est l’heureux élu ? » Shae leva les yeux au ciel, l’air exaspéré. « L’autre gros con de Daemon. » elle ravala une gorgée d’elle ne savait trop quoi. « Forcément. » Ça paraissait tellement naturel ce forcément qu’elle ne pu s’empêcher de froncer les sourcils, l’air surpris. « Forcément quoi ? » La rouquine haussa les épaules avant de lui arracher la bouteille des mains. « Cocktail sans alcool, la cuite à du être dure. » Sur ses mots elle reposa la bouteille en face de Shae et s’éloigna. Pourquoi, ‘forcément’ ? Elle laissa échapper un soupire avant de prendre la bouteille sur laquelle il y avait bien écrit cocktail sans alcool. Oui, la cuite avait été dure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(shae-ruth) ∞ she's not possible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peter "Madcat" Ruth
» Frank Zappa : Apostrophe (') (1974)
» Bonne idée
» Eric Clapton
» Ruth Brown

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PETER PAN COMPLEX :: 
GESTION DU PERSONNAGE
 :: introduce your case :: access granted
-