AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(raphael) ✲ until the stars fall past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Raphael H. Bennett

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 82

๑ Ses amours : célibataire.

๑ Son emploi : directeur de son entreprise d'informatique.

๑ Disponibilité pour rp : on verra.


MessageSujet: (raphael) ✲ until the stars fall past Sam 9 Fév - 3:43



raphaël henry bennett
I won’t ever say no to holding onto you
✖ NOM(S): bennett. ✖ PRÉNOM(S): raphaël, henry ✖ ÂGE: vingt-huit ans. ✖ LIEU ET DATE DE NAISSANCE: chester, vermont, le 9 mars 1984. ✖ METIER: directeur de son entreprise d'informatique.✖ ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuel. ✖ SITUATION CIVILE: célibataire. ✖ QUALITÉS: écrire ici. ✖ DÉFAUTS: écrire ici. ✖ GROUPE:écrire ici. ✖ COPYRIGHT: cmcaps.tumblr.

il n'aime pas les clown, il est légèrement phobique, mais il ne le dit pas parce que selon ses propres propos ce n'est pas rationnel ◮ il aime les animaux, il a un chat qui s’appelle Pythagore, tout à fait normal dans son milieu de vie ◮ il ne connait pas les grands phénomènes de mode, ainsi pas la peine de lui parler de trucs à la twilight il ne comprendrait pas la référence (et s'il s'y intéressait un tant soit peu, il trouverait ça bidon) ◮ il est très mauvais danseur, mieux vaut éviter de l'avoir comme cavalier, sinon c'est la honte assurée ◮ c'est un grand fan de doctor who, pour lui c'est sans aucun doute, la série la plus intéressante qu'il existe au monde ◮ il est allergique aux fruits de mer, c'est pas bien grave en soit parce qu'il ne trouve pas ça appétissant, au contraire, il trouve que ça pu. ◮ il a de grandes facilités d'apprentissage et une excellente mémoire ◮ il aime résoudre des problèmes de maths pour passer le temps, ce qui l'a souvent fait passer pour un type bizarre aux yeux de bien des gens ◮ il est ambidextre, ça n'a pas beaucoup d'influence sur sa vie, mais c'est toujours bon à savoir (quoi que) ◮ il sait jouer du piano et du violon, il aurait aimé avoir l'oreille absolue, mais ce n'est pas le cas ◮ il aime beaucoup lire, il lit énormément, il possède une bibliothèque assez conséquente chez lui et bien sûr il a lu tous les livres qui s'y trouvent ◮ quand il était plus jeune il passait beaucoup plus de temps seul à la bibliothèque qu'avec ses camarades, aujourd'hui encore il préfère aller à la bibliothèque plutôt qu'au bar avec des amis ◮ il ne tient pas l'alcool, une bière, c'est déjà presque trop pour lui ◮ il possède une mémoire eidétique, il retient vraiment très bien les choses qu'il voit et ce même s'il ne les voit qu'un court instant ◮ il est plutôt ordonné, il aime quand les choses sont à leur place, de plus, il est du genre à toujours tout planifier ◮ il est végétarien, ses parents l'étant aussi, il a été élevé avec un régime alimentaire particulier qu'il suit encore aujourd'hui ◮ il n'est pas du tout sportif, s'il y a bien un domaine dans lequel il n'assure pas du tout, c'est bien le sport ◮ il aime beaucoup le cinéma, surtout les grands classiques en langue étrangère ◮ il se considère lui même comme étant un peu bizarre ◮ il est quand même capable d'entretenir des relations amicales, aujourd'hui beaucoup plus que quand il était enfant parce qu'il fait des efforts pour comprendre les autres, c'est pas toujours une réussite mais bon ◮ il est assez bon cuisinier, après tout c'est - d'après lui - comme la chimie, il suffit de respecter les ingrédients et les quantités pour s'en sortir ◮ il dessine assez mal, si bien qu'il a vite abandonné les crayons de couleurs et les feutres ◮ il s'est toujours intéressé à la culture mondiale, grâce à ses très grandes capacités d'apprentissage, il a appris à parler le français, le chinois et l'italien, il aimerait apprendre à parler l'allemand et le finnois et envisage de prendre des cours quoi qu'autodidacte sur les bords, il possède déjà quelques manuels ◮ son rideau de douche représente un tableau périodique, ce n'est pas qu'il a un gout très particulier pour la déco, ou des problèmes de mémoire (au contraire il le connait par coeur ce tableau) c'est un cadeau de son meilleur ami, pour se foutre de lui bien entendu, mais comme il a apprécié l'humour du geste il l'a mis et puis c'est plus original que les canards, les bulles blues, les poissons où toutes ses choses communes qu'on voit sur les rideaux de douche habituellement.


◮ Quel était votre rêve le plus fou lorsque vous étiez enfant?
Des vrais rêves d'enfants Raphaël n'en a eu que très peu. À une époque, son souhait le plus cher c'était de faire le tour du monde pour en découvrir plus sur les autres pays. Voyager, ça lui aurait vraiment plu, il imaginait le monde comme dans les dessins animés, vraiment beau. Seulement, il a grandit très vite et à l'époque où on le considérait encore comme un enfant, lui il rêvait d'être celui qui découvrirait la dernière décimale de pi, ou alors, il rêvait d'être utile à la science, il rêvait de découvrir un vaccin contre le sida par exemple. Sans doute pas des trucs dont rêve vraiment un gamin, pourtant lui, c'était bien le cas. Il rêvait de contribuer d'une façon ou d'une autre à la science parce qu'il aimait vraiment ça. D'ailleurs, il aime toujours ça, même si ses rêves sont un peu moins poussés à présent.

◮ Quel est LE truc que vous faisiez enfant et que vous ne pouvez plus faire maintenant?
À ce niveau là la réponse est plutôt limité puisque très vite il a du tirer un trait sur son enfance pour s'occuper de sa mère qui n'arrivait plus rien à gérer. Ce qu'il peut vraiment regretter, ce sont les moment passés avec son défunt père. Il se souvent bien que ce dernier essayait de l'initier au sport. Ils jouaient souvent au baseball tous les deux, même si lui, il était vraiment nul. Finalement, c'est quelque chose qu'il n'a que très peu retenté après la mort de son père. Il dit souvent que son dégout pour le sport viendrait de là. En réalité, c'est juste que ce n'est pas quelque chose fait pour lui. Son père lui a souvent montré la mécanique aussi, mais là, aussi surprenant que ça puisse paraitre, il a réussi à comprendre et aujourd'hui, il se souvient encore de ce que son père lui a enseigné, cependant avec les voitures qui ne cessent d'être plus performantes, de changer complètement et lui qui n'a plus son père pour lui enseigner quoi faire, il a laissé la mécanique de côté.

◮ Ça veut dire quoi être adulte exactement pour vous?
Pour Raphaël, être adulte c'est une étape de la vie. Le moment où on ne dépend plus de ses parents, où on se prend en main. Le moment où on prend nos décisions seul et qu'on affronte la vie avec plus ou moins d'assurance. Être adulte, c'est un peu une liberté. Le jeune homme à l'impression que le monde adulte est bien moins sujet aux jugements hâtif que le monde des adolescents. Un adulte gagne en maturité et en son sens, devient un peu moins con que la plupart des adolescents. Il ne regrette pas cette position d'adulte, lui qui a systématiquement grillé des étapes pour y arriver. Son enfance et son adolescence n'ont pas forcément été évidentes alors il se sent bien là où il est aujourd'hui.

◮ Une petite anecdote, peut-être? & une phrase fétiche?
Il n'aime pas raconter les anecdotes les plus chiantes de sa vie, comme cette fois où il s'est fait cassé la gueule pour venir en aide à Oswin, au final, il était un peu ridicule ce soir là, il n'aime pas non plus s'étendre sur la façon dont cette même Oswin l'a laissé tombé quelques temps plus tard, alors à choisir il raconterait ça. Quand il était plus jeune, il devait tout gérer chez lui, sa mère bossait et ramenait de l'argent à la maison, lui, il aidait quelques fois en aidant le voisin, une vieille dame qui ne pouvait pas aller chercher son journal toute seule et qui aimait qu'on lui fasse la lecture, elle était assez généreuse avec lui. Bref, il voulait un peu d'argent, faire des économies pour l'université, alors il a participé à un concours d'échec qui rapportait une petite somme au vainqueur. Il est arrivé en final et a participé à un match très long avec un homme qui devait avoir le double de son âge. Finalement, il a remporté le match et il était très fier de lui ce jour là. Même sa mère qui ne faisait que très peu d'effort était venue. C'était un très beau jour dont il se souviendra sans doute à jamais.
Sa phrase fétiche, ce n'est sans doute pas une phrase qu'il répète à tout vas, c'est plutôt une citation d'Albert Einstein qu'il affectionne tout particulièrement :
« Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé. » Il l'apprécie parce qu'il la trouve particulièrement vraie, de façon générale, il apprécie beaucoup Einstein et les propos de ce dernier.


✖ PSEUDO: sweet poison. ✖ AGE: toujours vint ans et ce jusqu'au 16 décembre prochain. ✖ COMMENT AS TU CONNU LE FORUM : il est arrivé dans un colis par la poste. ✖ QU'EN PENSES-TU ?: il est gentil, mais il squatte chez moi et il fait même pas la vaisselle.✖ DEDICACES: TO MY LOVE PARCE QUE RAPHOU/BONE QUI S’APPELLE OSWIN NOW, C'ESR+T LA VIIIIIE ♥.

Code:
<taken>matthew gray gubler</taken>[color=black] ∞[/color] raphael h. bennett

_________________

“ i'll see your face, i know i'm finally yours ”
Love is our true destiny. We do not find the meaning of life by ourselves alone, we find it with another'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphael H. Bennett

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 82

๑ Ses amours : célibataire.

๑ Son emploi : directeur de son entreprise d'informatique.

๑ Disponibilité pour rp : on verra.


MessageSujet: Re: (raphael) ✲ until the stars fall past Sam 9 Fév - 3:47

« Maman, lève-toi, tu vas être en retard au travail ! » Le jeune homme secoua énergiquement sa mère pour qu’elle se réveille enfin. C’était comme ça à peu près tous les matins depuis quelques temps. Il y avait des hauts et des bas dans la vie de madame Bennett mais bizarrement, c’était plus souvent des bas. Elle avait perdu son époux dans un tragique accident de voiture quelques mois plus tôt, depuis, elle ressemblait plus à une épave qu’à autre chose. Elle était cette femme au regard vide qui se laissait porter par la vie, trop fatiguée pour interagir avec le reste du monde. Elle avait perdu l’amour de sa vie, l’homme sur qui elle pouvait s’appuyer n’importe quand, celui qui était censé ne jamais la laisser tomber. Raphael lui, il avait perdu son père dans ce accident mais lui, il n’avait pas le droit de se laisser abattre, il avait tout juste douze ans mais il devait déjà prendre les responsabilité que sa mère ne voulait plus prendre. Elle continuait de bosser pour ramener de l’argent à la maison, c’était déjà bien et encore, il lui arrivait d’être encore trop faible pour avoir le courage de se lever. Ce n’était pas facile tous les jours, lui il devait s’occuper de tout en plus de ses cours à l’école, une chance pour lui, il était suffisamment intelligent pour obtenir d’excellent résultats sans passer trois heures à réviser, il n’avait même pas besoin d’ouvrir ses cahiers pour être le meilleur de sa classe, une chance pour lui parce que le soir il était souvent trop occupé à tout gérer chez lui pour avoir le temps de se concentrer sur l’école. Il avait besoin qu’elle reprenne du poil de la bête, ne serait-ce que pour redevenir le gamin de la maison, ce qu’il était censé être ou simplement pour que lui aussi il puisse passer une journée ou deux enfermé dans sa piaule à tenter de faire son deuil. C’était sans doute trop lui demander. Mais il aimait sa mère alors tant pis s’il devait passer le reste de son adolescence à l’entretenir. Il le ferait jusqu’à ce qu’il parte à l’université. Il gérait même les comptes de la maison alors il ne lui était pas difficile de continuer à faire en sorte que le salaire de sa mère alimente encore et toujours le compte de ses futurs études. Il ne voulait surtout pas tirer un trait là-dessus juste parce que sa mère était incapable de mettre son chagrin de côté quelques temps. S’il devait travailler lui-même après les cours pour pouvoir faire des études, il le ferait, cela dit, à douze ans, il n’avait pas le droit de travailler, ça ne l’empêchait pas de venir aider la voisine dans son jardin de temps en temps, cette dernière lui donnait toujours un peu d’argent à chaque fois qu’elle lui venait en aide. Ce n’était pas grand-chose mais à force d’économiser, il finirait par avoir une fortune, et il lui en faudrait une pour viser les grandes universités, parce qu’il ne pouvait certainement pas compter sur une bourse sportive, juste sur une bourse de mérite parce qu’il aurait d’excellents résultats à ses examens, il le savait déjà. Il avait dans sa tête un avenir tout tracé qu’il n’abandonnerait pas, même si sa mère refusait encore ce matin de sortir de son lit. Il soupira avant de quitter sa chambre et d’attraper le téléphone, il fallait qu’il prévienne son patron qu’elle ne pourrait pas venir travailler encore aujourd’hui, une chance pour eux, le dit patron était un ami de son père, il était relativement tolérant avec elle, enfin, il finirait par s’impatienter si elle ne se décidait pas à y mettre du sien. Il fallait vraiment qu’il fasse quelque chose pour régler ce problème. Plus tard pour l’instant, il devait encore faire la vaisselle avant de partir pour l’école.

« Avec Oswin, t’es sérieux ? » Oui, il était sérieux. Il avait partagé bien plus avec Oswin que tout ce qu’il aurait pu jamais espérer. Lui, qui semblait de loin être le garçon coincé que tout le monde pensait gay tellement il avait peur des filles. Lui qui n’était certainement pas voué à avoir une petite amie avant d’avoir au moins trente ans. Il avait Oswin. C’était sa meilleure amie, cette fille qu’il adorait, qui le comprenait et pour qui il était prêt à tout. Cette fille dont il était amoureux sans doute dès le premier regard. Elle avait tout pour être parfaite. Elle était si différente de lui, elle était typiquement le genre de filles qu’appréciaient les garçons et lui, il avait longtemps pensé qu’il n’était voué à être son meilleur ami. S’il ne pouvait avoir que ça, il s’en contenterait, c’est ce qu’il avait toujours pensé. Mais il y avait eu cette soirée. Il avait sans doute joué les kamikazes en pensant qu’il pourrait défendre la jeune femme contre deux types, plus jeunes que lui, mais sans doute aussi plus baraqué. Évidemment, il s’était prit une belle raclée. Mais tant pis, il avait été fier de la défendre, il avait surtout vite oublié ses douleurs quand ils s’étaient retrouvés tous les deux, loin du reste du monde, loin de tout. Juste eux deux et leurs lèvres qui s’étaient rencontrée avec une douceur si agréable. Définitivement la plus belle nuit de sa vie. Le regard rêveur il repensait à cette fameuse nuit, à ce qu’ils avaient partagé ensemble. Bien plus qu’elle n’aurait partagé avec celui qu’elle considérait comme son meilleur ami. C’était l’accomplissement de tout ses rêves ce qui s’était passé ce soir là, le début de ce qu’il pensait être la plus belle chose de toute sa vie. Un trop grand espoir pour une chose si éphémère. Il sourit naïvement, il était si loin d’une lourde réalité qui était sur le point de s’abattre sur lui. « Oui, avec Oswin. » Son sourire resta gravé sur ses lèvres, tout comme son air rêveur alors que son esprit semblait tant idéaliser la chose. Si les problèmes de maths étaient sa spécialité, s’il était capable de communiquer en langage binaire, une chose était sûre, il avait parfois du mal à rester ancré dans la réalité quand il s’agissait de sentiments, si bien qu’il se trompait en ayant autant de rêves aux côtés de Oswin. C’était sans doute la première fois de sa vie qu’il faisait tant d’erreurs dans ses calculs.

« Elles sont toutes pareilles les filles, tiens bois ça. » Il soupira en attrapant le verre que son ami lui tendait, le regard dans le vide, il fixait ce qui semblait être un point invisible, quelque chose que lui seul semblait pouvoir distinguer. Elle était partie. Il avait eu tant de rêves, envolés en fumée parce qu’elle était partie au Cape cod. En soit, ça n’avait rien de grave, le Cape cod ce n’était pas le bout du monde, ils n’étaient pas censés se perdre de vue. C’est ce qu’il avait longtemps pensé, mais voilà six mois qu’elle était partie et elle n’avait pas répondu à ses appels, ni à ses mails ou à ses lettres. Elle avait comme disparu de la surface de la terre ou alors, elle profitait de cette ville si loin de lui pour se reconstruire une vie dans laquelle il n’avait pas sa place. Il irait au Cape cod lui aussi, mais pas tout de suite. Quitter Chester pour le Cape cod c’était dans ses plans depuis longtemps mais il avait encore des choses à faire avant. Il était sur le point d’obtenir son doctorat en informatique alors pas question de quitter la fac aujourd’hui, surtout pour une fille qui de toute évidence, se fichait bien de tous les efforts qu’il avait pu faire au cours de sa vie juste pour elle. Une fois son doctorat en poche, il allait devoir monter son entreprise, projet qui était déjà élaboré de A à Z et qui ne comportait pas le moindre défaut. Il n’avait qu’à espérer que la dite entreprise soit un succès, ce sera déjà ça de réussi dans sa vie. Il soupira encore une fois, si elle n’avait pas besoin de lui pour réussir sa vie, apparemment le Cape cod lui suffisait amplement pour être heureuse. Il aurait du s’en douter à voir la façon dont elle lui avait annoncé la nouvelle, toute cette joie dans ses yeux et pas le moindre once de tristesse à l’idée d’être loin de lui et maintenant, elle ne lui parlait plus. Le Cape cod devait sans doute être l'endroit le plus parfait au monde pour qu’elle ait eut cet effet sur elle. Elle qui avait d’habitude toujours eu ce besoin constant de se confier, de raconter sa vie à toute heure du jour et de la nuit, il l’avait toujours écoutée sans broncher, il avait toujours fait de son mieux pour l’épauler et même quand son manque de tact faisait surface et qu’elle sous entendait presque qu’il avait de la chance de ne plus avoir de père, il l’avait soutenue. Pourquoi ? Pour qu’elle parte un beau jour en l’effaçant de sa vie. C’était peine perdue d’essayer de trouver un sens à tout ça. Il secoua la tête comme dans une tentative vaine de virer Oswin définitivement de ses pensées, puis il attrapa le verre servi par son ami et en avala le contenu cul sec avant de tirer une grimace. « Mais c’est dégueulasse ! » Il lança un regard noir à son ami qui était mort de rire et finalement, ça avait beau être dégueulasse il ne se priva pas pour se resservir, il n’était pas habitué aux gueules de bois et pourtant le lendemain matin, il connaitrait la pire de sa vie.

« Avec Oswin, t’es sérieux ? » Il hocha la tête en signe d’approbation. Il avait l’impression que ce n’était pas la première fois de sa vie qu’il entendait cette phrase sortir de la bouche de son ami. À vrai dire, il se souvenait exactement des circonstances pour lesquels il avait prononcé la même phrase quelques années plus tôt. Cette fois c’était différent. Il n’avait rien fait avec Oswin. Du moins rien qui vaille de longues discussions. Il était arrivé au Cape cod avec son projet d’entreprise. Il avait loué un appartement, avant lancé son projet et avait dépensé pas mal d’argent pour y arriver, des économies qui s’envolaient pour réalisé un rêve qui lui rapporterait bien plus gros que ce qu’il avait dépensé. Bref, s’il ne voulait pas dormir dans son bureau il avait plutôt intérêt à trouvé un colocataire pour l’aider à payer le loyer et ainsi à garder un maximum d’argent à investir pour agrandir son entreprise. C’était plus simple que de faire un énorme emprunt à la banque, il en avait déjà fait un alors autant trouver un moyen de ne pas en refaire un. Bref, il avait mit une annonce et un beau jour elle s’était pointée. Elle avait été là devant lui avec son simple ‘hey’ dans lequel il avait entendu un truc du genre ‘ hey c’est moi tu te souviens, la fille dont tu étais éperdument amoureux et qui est partie au Cape cod pour t’effacer complètement de sa vie, mais maintenant, j’ai besoin d’un endroit à crécher et comme tu a toujours été là pour moi je me disais que tu pourrais encore faire un effort et m’accueillir dans ton appartement ’. Il aurait du lui dire d’aller se faire voir qu’il ne voulait plus jamais entendre parler d’elle, ça aurait été légitime après tout. Mais il ne pouvait pas. Elle s’était retrouvée en face de lui, toujours aussi belle qu’avant, toujours aussi parfaite alors il avait beau lui en vouloir au plus profond de son être, il avait beau avoir fait de son mieux pour la détester, il s’était retrouvé comme un con face à elle. Incapable de laisser parler toute la rancœur qu’il avait. Maintenant, elle était sa colocataire, c’était comme si tout ce qu’elle lui avait fait subir était effacé, en apparence en tout cas. Au fond de lui, il lui en voulait toujours, mais il n’était pas du genre à balancer du venin autour de lui alors il fermait sa gueule et ne revenait pas sur ce qui les avait autrefois séparé. De toute façon, avec l’augmentation rapide des actions de son entreprise, il avait bien d’autres choses à gérer. Il pouvait désormais se réjouir d’avoir accompli une partie de ses rêves alors tant pis pour cette vieille histoire. Il haussa les épaules. « Oui, avec Oswin. » Cette même phrase qu’il avait répondu bien des années plus tôt. Il n’y avait rien d’autre à ajouter après tout, il vivait bel et bien avec Oswin.

_________________

“ i'll see your face, i know i'm finally yours ”
Love is our true destiny. We do not find the meaning of life by ourselves alone, we find it with another'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oswin EJ. Vance

Admin ∞ crochet est pourri.

๑ Tes messages : 106

๑ Ses amours : célibataire, mais les histoires de couple ont toujours été bien compliquées pour elle.

๑ Son emploi : stagiaire assistante pour un magasine de potins et autres embrouilles plutôt local.

๑ Disponibilité pour rp : 1/2, je suis ouverte, dispo, fraiche, demande quoi (a).


MessageSujet: Re: (raphael) ✲ until the stars fall past Sam 9 Fév - 6:43

AHN NAN T'AS MIS REID DÉPRESSIF

_________________
i swear to you, we are infinite
I remember tears streaming down your face when i said i'll never let you go, when all those shadows almost killed your light. Everything's on fire, the war outside keeps raging on. Hold onto this lullaby. We'll be safe and sound.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »


MessageSujet: Re: (raphael) ✲ until the stars fall past

Revenir en haut Aller en bas

(raphael) ✲ until the stars fall past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Carl And The Rhythm All Stars
» Journey through the past
» American Stars 'N Bars [09/2010]
» Sudden Death Of Stars - 22 oct - cantine de belleville
» Chorale d''enfants de la Republique de Chine et stars enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PETER PAN COMPLEX :: 
GESTION DU PERSONNAGE
 :: introduce your case :: access granted
-